Aller au contenu

Je suis la bête

D’après le roman d’Anne Sibran
Mise en scène Julie Delille

« Nous, c'est le silence qui raconte, les hommes il leur faut une voix. »

Anne Sibran

Une fillette abandonnée est recueillie puis élevée par un animal sauvage.
À mi-chemin entre l’enfant et l’animal, notre langage est imparfait pour décrire ce qu’elle est devenue. Alors qu’elle est capturée et forcée de s’adapter au monde civilisé, c’est par la violence qu’on lui fait perdre son enfance, son animalité, sa nature. En voulant l’humaniser on fait d’elle une bête.

Dans une langue unique, d’une très grande force poétique, Anne Sibran fait vivre la forêt. A la lisière entre le monde des bêtes et celui des hommes, le personnage de Méline est montré, exposé sur la scène de théâtre mais elle montre aussi.
Elle nous montre ce que nous refusons peut-être de voir : le schisme, l’abîme que - nous humains - avons créé avec les mondes du vivant.

Scénographie, costume et regard extérieur Chantal de la Coste | Création lumière Elsa Revol | Création sonore Antoine Richard | Régie générale Sébastien Hérouart | Régie lumière Pablo Roy | Régie son Jérémy Oury | Régie plateau Yvan Bernardet | Accompagnement artistique Clémence Delille, Baptiste Relat | Couturière Fanette Bernaer

Production : Théâtre des trois Parques
Coproduction
 : Equinoxe / Scène nationale de Châteauroux, Théâtre de l’Union / CDN de Limoges, Abbaye de Noirlac / Centre culturel de rencontre

Ce spectacle bénéficie de la Convention pour le soutien à la diffusion des compagnies de la Région Centre-Val de Loire signée par l’Onda, la Région Centre-Val de Loire et Scène O Centre.

Je suis la bête a obtenu le prix de la scénographie 2018 du Théâtre de l'Union / CDN du Limousin et le prix SACD - Festival Impatience 2018.