Aller au contenu

La Lettre

Saison 2022 / 2023

Chanter c'est instituer un "monde" - c'est faire produire un univers (de relations) tel que chanter y est la température normale.
Cahiers, Paul Valéry

 

La bête dans sa nouvelle forêt
Seul ce qui brûle : croquis de répétition à la Comédie de Valence
Valéry & la Jeune Parque à la montagne
Ouverture de La Hutte

 

Sept saisons, le nouvel âge du Théâtre des trois Parques. 
Quelles parties de l’estran se dévoileront cette saison après les forts coefficients de la saison passée ? Marée qui se repli pour creuser dans le sable des relations qui vivent là, déjà. S’adonner à la partie invisible de notre travail, recherches, silence et réflexion. Fêter ce nouvel âge au son du clapot et avec tous les êtres qui nous entourent.

 

Estran  n.m
du Nérlandais "strand" : rivage
Zone du littoral soumise à l’alternance des marées. Plus le coefficient de marée est important et plus cet espace fait de rochers, de cailloux, de sables, de mares et de trous d’eau sera découvert.

 

Suite...

Saison 2021 / 2022

"Il y a des gens qui n'ont jamais appris de pas de danse et qui se sont éveillés
du moment qu'ils se sont mis à danser."
La danse profonde, de la carcasse à l'extase, Jérôme Andrews

 

Résidence La Jeune Parque
Liens avec le vivant
Compagnonnage & chambre d’ami·es
Le sentiment de réciprocité est un formidable moteur et il a été indéniablement présent dans chaque histoire partagée cette saison avec les collaborateurices, les lieux, les êtres vivants, les voisin·es, les visiteu·ses, les spectateurices, membres de l’association et désormais avec une compagnonne de route ... Nous affectionnons ces attaches et cette forme d’égalité à laquelle nous aspirons, c’est aussi et surtout le sens que nous donnons à faire amitié.

 

Amitié s.f
Soin, souci
Sentiment qui affectionne, attache une personne à une autre.
Objet de l’attention affectueuse, affection profonde, bienveillance.
L'amitié a un sens plus étendu : elle suppose réciprocité, et, d'ordinaire, une certaine égalité entre ceux qui s'aiment.

 

Suite...

"Un milieu de vie ne se limite pas à des correspondances poétiques, il constitue également un champ de forces, avec ses dissymétries, ses frictions, ses lignes de faille, avec l’impact souterrain de vortex polaires, de courants chauds, d’ondes sismiques, de tempêtes solaires, de phénomènes à la fois planétaires et intersidéraux qui font que toute harmonie apparente est travaillée par le chaos."
Dénètem Touam Bona
Sagesse des lianes, cosmopoétique du refuge, 1

 

En terres dionysiennes
Bocage & bouchures
Dérouler le fil
Il fait sens de nous être ancré à « mitan ». Oui c'est la terre nourricière de nos paysages poétiques (et cette brume persistante qui n'en finie pas d'envelopper les haies vives) mais, au (mi)lieu de nos échappées lointaines, nous savons à présent qu’il est aussi le point d'équilibre où vient se retendre à chaque retour le fil qui relie toutes ces relations tissées et à tisser.

 

Mitan n.m
Vieilli ou régional
Milieu (de), centre (de)

 

Suite...

"La relation est la quantité finie de toutes les particularités du monde [ ...]
c’est notre forme d’universel aujourd’hui [ ...] c’est notre manière d’aller chercher l’autre, pour se changer en échangeant, sans se perdre, ni se dénaturer."
Edouard Glissant

 

Naissance d’Anima
Communion d’une crémaillère
La harde d’agrandit
Taquiner sans prévoir les espaces disponibles ou disposés à « faire relation ».
Y séjourner un peu pour éveiller l’évidence qu’il est bon de voguer d’île en île et de découvertes heureuses en histoires sans fin, qu’il est bon en fait de se rencontrer, de se renifler et de s’apprivoiser pour toucher à cet art rhizomique qui dans notre démarche de médiation nous étonne et nous active : la sérendipité.
Puissions-nous continuer de trouver ce que nous ne cherchons pas, simplement parce que nous nous rencontrons.

 

Sérendipité  n.f
L’art ou la capacité de faire une découverte fortuite de résultats que l’on ne cherchait pas.
L’art de trouver ce qu’on ne cherche pas.
Attitude du chercheur à saisir et exploiter cette "chance".
Dans la langue de Shakespeare, serendipity renvoie à « ce don magique de faire des découvertes heureuses. »

 

Suite...

"L'imagination est une force de l'hospitalité, en ce qu'elle nous permet d'accueillir ce qui, dans le sentiment du présent,
aiguise un appétit à l'altérité."
Patrick Boucheron

 

Anima
Crémaillère
C’est avec beaucoup de gratitude que s’ouvre cette nouvelle saison pour le Théâtre des trois Parques avec les inaugurations presque simultanées de notre camp de base qu’est la maison de la culture de Bourges, et de notre nid de Rezay, en Berry.
Gratitude pour l’accueil et pour l’hospitalité qui nous est réservée dans ces deux Maisons, joie de faire partie d’un début, et d’entamer ainsi une saison intense.
Puissions-nous rendre la pareille à nos hôtes et à chacun·es d’entre vous, en activant en vos lieux : la curiosité.

 

Curiosité : du latin curiosus : soin, apparaît en français en 1190 sous la forme curioseté
I. 1. soin, souci qu'on a de quelque chose – au 17e siècle
curieux = soigneux, scrupuleux
2. tendance qui porte à apprendre, à connaître des choses nouvelles à partir du 13e siècle
sens mélioratif = intérêt, appétit, soif de connaître (= métaphore de l'ingestion : rassasier sa curiosité)
sens péjoratif dès le 13e siècle : désir de savoir les secrets, les affaires d'autrui = indiscrétion, espionnage
Ce n'est qu'au 18e s que le nom se dote d'une valeur positive : recherche désintéressée
II. par ext. : goût, passion d'amateur (16e s)
objet de curiosité = nouveauté, rareté

 

Suite...