Aller au contenu

Le projet

Pourquoi « théâtre » ? Ré-aborder ses codes, ses conventions. Il nous faut nous confronter au théâtre, sans abuser de moyens qui pourraient relever d’autres médiums, comme échappatoires. Le théâtre est une parole vivante, et nous voulons sans cesse en être émues et étonnées.
Nous imaginons, au milieu de ces vastes étendues rurales, un théâtre-abri. Un « chez nous » ouvert pour accueillir les autres, mais aussi un refuge pour nous permettre de travailler, pour dérouler notre fil… Les trois Parques, figures féminines, métaphores de la vie aux contours rugueux qui sinuent par des chemins obscurs. Comme aussi des gardiennes de la destinée. Des forces de la nature, indispensables et fécondes, à l’image du théâtre que nous défendons. Nona, la fileuse, représente la création, l’inventivité, à l’image de la nature. Cette première Parque symbolise notre volonté d’être dans l’expérimentation. Decima, la seconde, celle qui mêle les fils du destin, comme une rencontre, un échange. Nous la percevons comme la figure du langage. Enfin, Morta, exprime la rupture, l’inévitable et l’intransigeance. Elle évoque une forme finale, une production aboutie. Ces trois divinités, parce qu’elles sont poétiques nous rappellent que le sensible et l’émotion sont au cœur de notre recherche.

Extrait du texte fondateur du Théâtre des trois Parques
Pourquoi « théâtre » ?, Julie et Clémence Delille novembre 2015.

Le Théâtre des trois Parques est une compagnie fondée en 2015 par Julie Delille, comédienne issue de l’école nationale de la Comédie de St Etienne et Clémence Delille scénographe formée à l’école supérieure du Théâtre National de Strasbourg. 
Associée à Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux de 2016 à 2019 et actuellement à la Maison de la Culture - Scène Nationale de Bourges et à La Halle aux Grains - Scène Nationale de Blois, la compagnie est implantée au cœur du Berry à Rezay dans le Cher, où elle mène des projets de recherche artistique et de médiation autour de ses thèmes de prédilection : le Vivant, les langages, les figures féminines. 
Cette implantation en milieu rural, et plus particulièrement sur cette terre noyée de la brume qui enveloppe les haies vives et stagne au creux des chemins de bocage n’est pas anodin. Ce sont ces mêmes paysages qui nourrissent l’imaginaire de la compagnie et rythment son lien tout particulier au temps et aux habitant·es.
Après la création de l’Impromptu, forme déambulatoire et sensorielle créé en septembre 2016, c’est Je suis la bête d’après le roman d’Anne Sibran qui est présenté lors des festivals Wet° et Impatience 2018, puis au Printemps des Comédiens 2019 et poursuit sa route depuis (notamment en 2022 à la MC93-Bobigny).
La même année le Théâtre des trois Parques s’associe à la compagnie drômoise Scène Nationale 7 pour proposer une petite forme pour deux interprètes pouvant être jouée aussi bien dans les établissements scolaires, les théâtres ou les petits lieux : Le Journal d’Adam et Eve d’après Mark Twain. 
En octobre 2020 est créé Seul ce qui brûle d’après le roman de Christiane Singer programmé entre autres au Théâtre de l’Union, CDN du Limousin, au Théâtre Olympia, CDN de Tours et Orléans, au TGP St Denis…
Depuis mars 2020, le Théâtre des trois Parques a entamé une démarche de recherche artistique et de médiation autour de l’œuvre de Paul Valéry et plus précisément de son  poème La Jeune Parque. Cette nouvelle création s’intitule Le Métier du Temps et verra le jour en 2023.
Le Théâtre des trois Parques a à cœur de créer du lien humain autour du sensible. Les nombreuses actions de sensibilisation (ateliers, interventions en milieu scolaire, options théâtre, Aux Arts Lycéens, expositions, lectures, rencontres) menées depuis la création de la compagnie nourrissent une réflexion permanente autour de la médiation et de ses modes de pratiques tout en conservant au cœur du travail, la recherche artistique. 
La création d’un pôle médiation au sein de la compagnie en 2021 permet d’asseoir cette volonté en proposant systématiquement d’inventer avec les lieux et les territoires des façons de se rencontrer et de faire relation avec et autour des œuvres du répertoire de la compagnie mais aussi de son multivers. 
Le Théâtre des trois Parques est conventionné par Le Ministère de la Culture, DRAC Centre – Val de Loire, la Région Centre -  Val de Loire et soutenu par le Département du Cher.